À quoi sert une surjeteuse ?
5 (100%) 2 vote[s]

a quoi sert une surjeteuseVous êtes un couturier ou une couturière. Et vous avez l’habitude d’utiliser une machine à coudre comme vos semblables. Mais saviez-vous que vous pouvez vous différencier d’eux et proposer à votre clientèle des services de meilleure qualité ? Eh bien ! Cela est possible à condition que vous fassiez l’acquisition d’une surjeteuse ? C’est l’équipement idéal pouvant coudre les tissus extensibles tels que le jersey et le molleton. Grâce à une surjeteuse, vous avez l’assurance que les bords de vos tissus auront une parfaite finition, et cela, peu importe la nature du tissu. Et ce n’est pas tout, une surjeteuse permet de réaliser des points plus complexes en utilisant de 3 jusqu’à 5 fils différents. Une chose que la machine à coudre classique ne peut faire. Il s’avère donc le complément indispensable à la machine à coudre traditionnelle. Focus sur cette machine.

Une surjeteuse : c’est quoi réellement ?

Une surjeteuse est une machine qui coupe vos tissus, les pique tout en les surfilant en un seul passage. Intéressant n’est-ce pas ? Les surjeteuses qu’on rencontre le plus souvent sont équipées de 4 fils à savoir deux boucleurs et deux aiguilles. Elles permettent la réalisation des surjets ou des rouleautés en utilisant 3 fils, 2 boucleurs et 1 aiguille. Pour vos coutures en bordure des vêtements, elle est la machine qu’il vous faut. Si vous désirez coudre comme un professionnel, c’est inévitablement la machine idéale. Elle jouit de toutes les fonctions et vous donne la possibilité de travailler avec 2, 3 ou 4 fils. Ce qui vous permet de faire d’infinies variations. Grâce à son différentiel et son pied de biche, vous pouvez coudre et surjeter n’importe quel tissu, qu’il soit épais ou léger. Capable de réaliser 1300 points chaque minute, la surjeteuse est une très rapide. Elle est équipée d’un couteau rétractable et d’une poignée de transport avec un système d’enfilage des fils très pratique.

Les principales fonctions d’une surjeteuse

On l’annonçait déjà à l’entame de l’article, cette machine sert à beaucoup de choses. On vous énonce quelques une de ces fonctions.

Le surjetage des bords

surfiler zig zag
source : https://www.self-couture.com/surfiler-des-coutures/

C’est l’une des fonctions essentielles de cette machine. Comme vous le savez après la coupure des tissus, les bords s’effilent. Et si on n’y fait rien, le tissu n’aura pas une longue vie. Vous signez ainsi l’arrêt de mort de votre vêtement avant même de le porter. Grâce à la surjeteuse, vous êtes à l’abri de ce problème. Elle procède à la réparation de ces bords en les coupant légèrement dans le but de les rendre plus droit. De plus, elle réalise un point de couture afin que ces bords soient bien refermés. Cette méthode vous permet d’avoir les côtés de votre tissu bien sécurisés et plus esthétiques.
Gardez bien en tête qu’un habit non surjeté ne résistera pas dans le temps. Après quelques lavages, sa détérioration sera effective. On vous invite donc à être vigilant lors de l’achat de vos vêtements. Contrôlez toujours l’intérieur afin de voir si celui-ci a été surjeté de la bonne manière.

L’assemblage du tissu

En disposant d’une surjeteuse, non seulement vous pourrez surjeter les bords pour une meilleure finition, mais vous pourrez aussi assembler directement les côtés de vos vêtements.

Pour votre gouverne, sachez que cette machine peut être équipée d’une kyrielle de types de pieds surjet qui vous permettront d’avoir plusieurs rendus : fronces, ourlet invisible, élastique, couture…

Coudre le jersey

N’importe quelle machine ne peut servir à la couture du jersey si vous voulez avoir un bon résultat. Il s’agit d’un tissu qui est très difficile à coudre lorsqu’on utilise une machine à coudre classique. Pour cela, la seule machine qui peut y parvenir parfaitement est la surjeteuse.

Quels sont les différents points ?

  • Le point de surjet 4 fils (ou overlock) : il permet l’assemblage de tous les types de tissus et s’utilise pour coudre et surfiler de manière simultanée. Mais généralement, on s’en sert pour les tissus extensibles type jersey, et autres tissus stretch… Vous pouvez en faire usage pour coudre, couper le surplus de tissu et terminer les bords en un seul passage. Il est le point qu’on utilise le plus.
  • Le point de surjet 3 fils : il est utilisé pour le surfilage des bords des tissus fins ou des cotonnades par exemple.
  • Le Flatlock : il vous permet d’effectuer une couture “à plat” ou de réaliser une couture décorative notamment les volants, les emmanchures, etc. Grâce à ce point, vous n’aurez pas de surépaisseur. Mais vous devez beaucoup attention dans l’utilisation de ce point en veillant à bien désactiver le couteau de votre surjeteuse ou au moins écarter le couteau au maximum pour ne pas couper le tissu.
  • Le point de chainette : Il vous permet de faire de la décoration. Aussi, vous pouvez réaliser un point solide et légèrement extensible grâce à ce point. C’est un point droit sur l’endroit de la couture et un point de broderie sur l’envers.
  • Le roulotté : ce point vous permet d’avoir un rendu très esthétique en bordure de tissus fins ! C’est un petit repli du tissu recouvert par du fil. Il peut s’appliquer pour les bords d’une chemisette, d’un volant de robe, etc.

surjeteuseLa machine à coudre et la surjeteuse : quelle différence ?

La surjeteuse diffère de la machine à coudre sur plusieurs points. Commençons par l’entrainement différentiel. La surjeteuse dispose de deux rangées de griffes d’entrainement du tissu. Une griffe d’entrainement est située à l’avant et la deuxième à l’arrière. Tandis que la machine à coudre traditionnelle est dotée d’une seule griffe. Ensuite, il a la position des aiguilles. La surjeteuse peut se doter de deux, trois ou même cinq emplacements d’aiguilles. Ce que vous ne verrez pas chez la machine à coudre. Aussi, pour la réalisation de certains points, la surjeteuse dispose d’un couteau qui permet d’effectuer la coupure tissu avant le passage du pied de biche. Ce couteau peut être désactivé lorsque vous voulez réaliser d’autres points notamment le flatlock. Vous avez également la possibilité d’utiliser une variété de fils pour une même couture. Enfin, la surjeteuse est équipée d’un tendeur. Cette petite pièce ne se retrouve que chez les surjeteuses. Il intervient pour la réalisation des points qui n’ont besoin que d’un boucleur.