Les différents points à connaitre en matière de couture

Envie de vous lancer dans la couture ? Suivrez quelques formations en ligne ou auprès des professionnels en la matière peut être une bonne idée. En effet, il ne s’agit pas seulement d’assembler vos pièces de tissus ensemble. Vous avez le choix entre plusieurs points de couture pour donner du style et personnaliser vos réalisations. Le point.

  • Les points droits

Les points droits sont les bases en couture. Ils servent à la fois pour tenir les différentes pièces de tissus ensemble, mais ils peuvent aussi vous permettre de finir vos travaux de couture. Ils peuvent être réalisés manuellement comme avec une machine à coudre.

Il peut y avoir plusieurs types de points droits. Ce peut être points éloignés les uns des autres ou très rapprochés, surpiqués ou classiques. Selon le style que vous souhaitez avoir, vous pouvez mettre 1 ou 2 ou 3 rangées de points droits sur le tissu.

Sur une surjeteuse comme sur une machine à coudre classique, la taille et les caractéristiques des points droits peuvent être régulées via un petit levier. Attention, l’espacement entre chaque point peut impacter sur la robustesse de vos coutures.

  • Les points super-Stretch

Les points super-stretch font partie des points en zigzag. Et pour cause, ils reproduisent les mêmes styles, à quelques différences près. Les zigzags ne sont pas ici droits.

Utilisé généralement pour des motifs ou pour des travaux de finition, ce style est rarement utilisé. Il est d’ailleurs en option sur la majorité des machines de coutures en tout genre.

  • Le point Zigzag

Le point en zigzag est le second style le plus prisé par les couturiers amateurs ou professionnels. C’est notamment une technique de couture très appréciée pour tenir les élastiques en place et leur permettre tout de même de s’étendre. Mais il est également utile pour donner du style à la bordure de vos créations. Il permet notamment de garder le tissu intact.

Comme son nom l’indique, la couture se fait ici en zigzag. On parle d’un zigzag droit avec des points unis.

  • Le point zigzag multiple

Il y a également le point en zigzag multiple. Il s’agit d’une autre version de la technique de couture précédente. Mais au lieu d’utiliser des points unis, vous allez utiliser plusieurs petits points droits pour former chaque forme du zigzag.

C’est une astuce de couture pour plier et coudre les tissus compliqués. Ce peut être extensible ou encore qui des tissus qui s’enroule facilement ou des tissus fins. Un bon exemple serait les coutures sur les lingeries.  couture

  • Le point invisible

De plus en plus tendance actuellement, il y a également le point invisible. C’est notamment une bonne technique de couture pour recoudre les trous sans que les fils n’apparaissent. C’est facile à faire, et ce, même à la main. Il vous suffit de faire entrer votre aiguille d’un côté du trou, puis de l’autre. Puis,  avancez et pointez votre aiguille du même côté que par lequel il est sorti et passez de l’autre côté. Répétez le mouvement jusqu’à ce que vous atteigniez le sommet du trou. Puis tirez votre fil. Votre couture sera parfaite.

  • Le point surjet

Utilisez pour les finitions comme pour la création des motifs en couture, le point en surjet est également bon à apprendre. Il s’agit d’une union entre le point en zigzag et les points droits. Le but étant d’assurer une robustesse des coutures, mais également un rendu plus élégant et plus esthétique à vos travaux.

C’est une fonctionnalité de base sur une surjeteuse. Ce type de point est notamment utilisé sur les rebords des tissus.

  • Le point Overlock

C’est un des points les plus compliqués à faire manuellement. Mais il est également disponible sur les appareils de couture. Toujours utiliser comme couture de finition sur le rebord des vêtements, il s’agit de coudre les tissus de manière à avoir un F en continu. De quoi permettre non seulement de finir vos travaux, mais aussi d’empêcher le tissu de s’effilocher.

  • Les boutonnières

Enfin, tous bons couturiers, voire les simples amateurs, se doivent de savoir faire des boutonnières. Ce sont les éléments des vêtements qui servent à accueillir les boutons. Il importe de les coudre pour non seulement empêcher les trous de s’étendre, mais aussi pour donner du style à votre tenue.

Il existe plusieurs types de boutonnières. Il y a notamment les formes rectangulaires qui sont assez faciles. Et il y a celles qui ont un premier bout plat et l’autre arrondi. La technique la plus simple pour créer les boutonnières reste de coudre d’un côté à l’autre en commençant au-dessus du trou. Quand vous en êtes au trou, il ne faut pas le couvrir, mais passer entre les blancs pour empêcher le tissu de s’effilocher.  Faites des points rapprochés pour une finition plus esthétique et une couture plus sure.

Il existe quelques techniques beaucoup plus esthétiques et plus professionnelles pour coudre des boutonnières. Désormais, ces dernières sont à la portée des amateurs grâce à la surjeteuse professionnelle. Il vous suffit de changer les modèles de points à utiliser via un simple bouton pour personnaliser vos vêtements comme il se doit.

  • Acheter une surjeteuse pour réaliser simplement les motifs

Vous pouvez également vous contenter d’une surjeteuse pour réaliser simplement vos motifs. C’est une machine à coudre tendance et pratique, qui est à la portée de tous les utilisateurs, et ce, même les courtiers amateurs et novices. Compact et design, non seulement il est facile à utiliser, mais il n’occupe pas énormément de place dans votre atelier.

À la différence d’une machine à coudre classique, la surjeteuse embarque plusieurs fils à coudre de même ou de différentes couleurs pour vous aider justement dans la création de vos motifs. Selon le modèle et sa catégorie, vous pouvez avoir droit à différents points de couture sur chaque surjeteuse. En outre, le niveau de précision et la rapidité varient d’un appareil à un autre. Fiez-vous aux avis des comparatifs en ligne pour vous aider à faire le meilleur choix en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *